De la bonne utilisation de la boite d'envol

Si certains chiens de grande lignée arrivent au monde pétris de qualités naturelles et sont capables d'arrêter, de patronner et de quêter dès leurs premières sorties, peu sont sages à l'envol de façon innée et quand ils le sont c'est souvent parce que leur passion de la chasse n'a pas encore atteint son paroxysme ; d'autres chiens sont plus longs à se déclarer et c'est encore en les passionnant qu'on parvient à les révéler à eux-mêmes ; d'autres encore se laissent emporter par une passion débordante.  Le premier travail du dresseur est donc, soit de réveiller cette passion pour déclencher les réflexes instinctifs mais encore endormis, soit de faire monter cette passion en laissant intact ce qui est inné, soit de la contenir pour préserver l'atavisme. En résumé, il faut déclencher, développer et canaliser la passion de la chasse.

Une fois ce but atteint, il faudra bien inculquer ce qui est le moins naturel pour un chien :  la sagesse  l'envol. Comme toujours, rien ne vaut du gibier sauvage, beaucoup de gibier sauvage... La plupart des jeunes chiens commencent par le faire voler et le poursuivre avant de l'arrêter. Poursuite et rapport sont certainement les deux leviers de la passion et il faut savoir en user avec intelligence pour que le chien devienne acteur à part entière de son dressage plutôt que de le subir.

Si on ne tire pas les oiseaux qui ne sont pas arrêtés, le chien comprend très vite qu'il ne peut plus rapporter et qu'il se prive ainsi lui-même de sa récompense. Nous verrons plus loin que si on le laisse poursuivre à condition qu'il arrête, il va aussi très vite comprendre où se trouve son intérêt.

En l'absence de tels oiseaux de vérité en abondance, il faut bien se résoudre à utiliser du gibier d'élevage. La grande difficulté est alors de reproduire au mieux le comportement du gibier sauvage. Un oiseau d'élevage posé présente de grands dangers : il peut ne pas voler ou se reposer trop près  et le chien risque de l'attraper, ce qui retarderait son dressage puisqu'il faudrait corriger un défaut avant même de mettre en valeur ses qualités.

La boîte d'envol permet d'obtenir un envol immédiat et rapide à toute distance mais elle a plusieurs défauts : elle fait souvent un bruit sec qui peut effrayer un jeune chien pour ses premiers contacts avec le gibier, elle dégage une odeur particulière que tous les chiens repèrent assez vite même si on prend de multiples précautions. L'autre inconvénient est qu'elle ne prépare pas vraiment à l'étape suivante qui est d'arrêter un oiseau posé.

Tout programme technique de dressage doit proposer des situations qui s'emboîtent les une dans les autres pour aboutir progressivement et sûrement au comportement que l'on cherche à fixer définitivement. L'oiseau le plus adapté est le pigeon parce qu'il ne se repose jamais à terre comme un perdreau ou un faisan et aussi pour des raisons de coût puisqu'il faut multiplier les mises en présence pour conditionner le chien.

Pour ce débourrage, nous avons plusieurs objectifs :

1/ Habituer le jeune chien à traîner un petit cordeau de 7 à 8 mètres.

1/ Valider ou développer l'instinct de l'arrêt ferme.

2/ Développer la passion de la chasse.

3/ Préparer le dressage de la sagesse à l'envol

4/ Préparer le travail sur gibier posé

ETAPE N°1

Vous tenez votre élève au cordeau et vos lui présentez sous le nez un pigeon que vous avez caché dans la poche porte carnier de votre veste. Dés qu'il l'a bien reniflé avec grand intérêt, vous le lancez devant lui face au vent pour qu'il le poursuive et en prenne plein les narines. Vous restez silencieux et dès qu'il revient, vous lui présentez un deuxième pigeon. Trois pigeons suffisent le premier jour. Pour passer à la deuxième étape, il faut observer deux comportements : il poursuit avec une grande ardeur mais revient assez vite à vous car il a compris que vous allez lancer un autre pigeon.

ETAPE N°2

Vous posez un pigeon entravé en prenant soin de le masquer légèrement par la végétation. Prenez soin de frotter l'herbe environnante avec le pigeon afin que son odeur se répande bien. Eventuellement, placez une petite fiche pour bien repérer où se trouve exactement votre oiseau.
Votre chien tenu assez serré au cordeau, approchez-vous du pigeon perpendiculairement au vent. Dès que votre chien arrête, tendez votre cordeau pour éviter qu'il s'approche de l'oiseau. S'il n'arrête pas, arrêtez le immédiatement avec le cordeau en exerçant une légère tension dès que vous voyez qu'il a l'émanation et cherche à avancer vers le pigeon. Agissez sans rien dire pour ne pas le perturber.

Votre chien est maintenant à l'arrêt ou arrêté, attendez 4 ou 5 secondes, et lancez devant lui le pigeon qui est dans votre veste. Ne cherchez pas à vous cacher pour le faire, au contraire il est très utile qu'il vous voit. Laissez votre chien le poursuivre et avancez devant le pigeon posé pour accueillir votre chien avec force caresses quand il sera de retour.

Vous pouvez disposer ainsi 2 ou 3 pigeons dans 2 ou 3 champs différents et répéter la leçon. C'est suffisant pour une journée.

Au fil des leçons, augmentez de plus en plus la durée de l'arrêt, puis lâchez le cordeau quand votre chien est bien tendu et même n'hésitez pas à vous éloigner de quelques mètres de lui en prenant bien soin qu'il continue à vous voir : il sait que c'est vous qui lâchez le pigeon et vous surveille donc du coin de l'œil. Approchez-vous- même très près du pigeon entravé et faites semblant de le mettre à l'envol avec le pied en lançant l'autre pigeon devant vous.

Avec cette leçon, votre chien apprend à arrêter de plus en plus ferme et de façon prolongé un oiseau posé sans chercher à le prendre à terre, il prend de la passion et de la confiance en lui en poursuivant sans contrainte, il oublie la présence du cordeau, il apprend aussi à interrompre sa poursuite car il sait parfaitement que le posé est toujours en place et enfin il apprend qu'il faut être attentif à son dresseur qui peut déclencher un envol à tout moment.

ETAPE N°3

Votre chien arrête maintenant ferme au nez. Préparez le même dispositif qu'à l'étape N°2 mais cette fois placez une boîte d'envol 2 ou 3 mètres devant le pigeon posé en la décalant de 2 ou 3 mètres sur la gauche ou sur la droite pour être certain qu'il ne l'évente pas.

Il suffira ensuite de déclencher l'envol de la boîte et de laisser votre chien poursuivre comme à l'étape N°2 avant d'en arriver à travailler la sagesse à l'envol.

A l'issu de ce programme, votre chien arrête ferme un oiseau posé et poursuit une oiseau éjecté d'une boîte d'envol. Lorsqu'il sera sage, vous pourrez lui faire arrêté un oiseau non entravé sans risquer de commettre des erreurs et sans qu'il associe la boîte d'envol à une contrainte de dressage comme c'est souvent le cas.

Thierry Hamon
Dresseur professionnel

Horaire d'Ouverture
Tous les jours sauf le mardi

9 h à 12 h - 15 h à 19 h 

Dimanche​

17 h - 19 h sur RDV uniquement pour les retours de week-end.

 

Affection Animale

5 Rue la Couture

28130 Villiers-Le-Morhier
thierry.hamon@affection-animale.com

Tél / 06 61 16 62 41
 

 

  • Facebook - Black Circle
Venir chez nous

© 2016 Affection Animale - création MCV

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now