Tel chien, tel maitre...

Qu'il s'agisse d'acquérir un chiot ou un chien un peu plus âgé, débourré ou dressé, bon nombre d'entre vous se pose la question de la race et du sexe : setter, pointer, braque breton... Mâle, femelle ?

Toutes ces questions peuvent susciter débat à la maison quand le choix est collégial. Pour d'autres la question sera vite réglée : ce sera une setter anglaise femelle lemon ! Le maître de maison chasse et c'est donc lui le premier concerné par le chien, le reste de la famille doit se plier à sa décision : son grand-père et son père ont toujours eu des setters oranges, c'est une tradition familiale. Point barre.

Plus sérieusement, j'encourage chaque propriétaire à bien réfléchir à l'utilisation qu'il va faire de son chien, dans quel type de biotope et de climat il va l'utiliser et de ce qu'il attend vraiment de lui. Bien entendu, il faut des exigences raisonnables et établir un ordre de priorité. « Le chien a 5 pattes n'existe toujours pas... »

Mâle ou femelle, il y a du pour et du contre : la femelle est en chasse deux fois par an, certains males le sont toutes l'année et se battent. La chienne est plus près de son maître donc plus obéissante ; oui mais un mâle dressé le reste beaucoup plus qu'une femelle qui cherche souvent à sortir un peu de son dressage.

J'ai toujours été frappé par les nombreux points communs entre les propriétaires d'une race. Ils peuvent même être physiques dans certains cas.

Comme tous les dresseurs, je suis amené à présenter dans des spéciales de races et je suis toujours surpris de la ressemblance des amateurs de telle ou telle race. Bien sûr ce sont des généralités et tout le monde ne s'y retrouvera pas mais par contre chacun reconnaîtra sûrement les autres. Plutôt que de chercher le chien qui vous convient, pourquoi donc ne pas prendre celui qui vous correspond.

L'amateur de setter anglais est très « bon chic bon genre », généralement propriétaire d'un 4X4, il se plaît à raconter sa dernière chasse à la bécasse et vous décrit dans le moindre détail le magnifique arrêt couché de son plus jeune chien car il possède toujours 2 ou 3 setters. L'arrêt est sa passion et il ne se lasse pas de les voir arrêter, patronner... Le setterman analyse par le détail le comportement de son chien et tente de le décrypter : c'est un intellectuel. Si vous vous reconnaissez, essayez le setter et abonnez-vous à  la revue  !

L'amateur de pointer est souvent un type de grande taille assez flegmatique. Un longiligne en tout cas. Lui, ce qu'il aime c'est la vitesse. Il ne se lasserait pas de voir son pointer galoper dans la plaine. Philosophe, il sait ou il croit qu'il finira bien par s'arrêter un jour... Pas de grand discours, c'est un pragmatique et ce qui l'intéresse, avant tout, c'est l'action, le mouvement. Assez froid au premier abord, il est très fidèle en amitié et surtout à sa race.

Si vous vos reconnaissez, essayez le pointer et achetez un anti radar.

L'amateur d'épagneul breton, c'est un peu monsieur tout le monde. De taille moyenne, il ne tient pas grand compte de sa présentation et s'intéresse beaucoup plus à échanger ses réflexions et ses impressions avec les autres. Il est très sociable, convivial et à son idée, c'est la meilleure façon de progresser sur le sujet qui le passionne le plus, voire l'obsède : son breton. Par contre, il n'aime pas perdre et cherche toujours  comprendre pourquoi. Si vous vous reconnaissez, essayez le breton accompagné d'une bonne bière.

L'amateur de braque allemand, c'est quelqu'un de carré. Un chien doit obéir et être complet : c'est un auxiliaire. Par contre, ses chiens sont toujours dans un état exceptionnel et aucun détail ne lui échappe quand il s'agit de leur santé et de leur bien être. Il est très exigeant sur sa présentation et celle de ses chiens. La chasse est une tradition et il n'hésite pas à mettre en avant une éthique rigoureuse allant même jusqu'à respecter certains rites vestimentaires. Si vous vous reconnaissez, essayez le braque allemand et les chaussettes a ponpons.

L'amateur de griffon korthals est un authentique rural. Rond et moustachu, il adopte toujours une tenue élégante et confortable à la gentleman farmer. La chasse pratique à la billebaude est sa passion : plaines, bois, marais, rien ne le rebute et il aime la difficulté. Attention ne vous fier pas à cet allure joviale et bienveillante, il n'aime pas qu'on le cherche et  peut aussi se mettre très vite en colère. Si vous vous reconnaissez, essayez le griffon korthals et osez la moustache.

Il y a d'autre races, d'autres critères mais le plus important c'est de choisir un chiot issu de très bonnes origines ce qui vous permet d'espérer qu'il possèdera le plus de qualités naturelles possibles. Encore mieux en vous dirigeant vers un professionnel, vous pouvez acquérir un jeune chien débourré et dans ce cas, il sera déjà possible d'évaluer tout de suite son potentiel.

Je le rappelle à tous : un jeune chien s'achète sur le terrain fusil en main et non pas, comme je le vois souvent, sur de belles paroles.

Thierry Hamon
Dresseur professionnel

Horaire d'Ouverture
Tous les jours sauf le mardi

9 h à 12 h - 15 h à 19 h 

Dimanche​

17 h - 19 h sur RDV uniquement pour les retours de week-end.

 

Affection Animale

5 Rue la Couture

28130 Villiers-Le-Morhier
thierry.hamon@affection-animale.com

Tél / 06 61 16 62 41
 

 

  • Facebook - Black Circle
Venir chez nous

© 2016 Affection Animale - création MCV

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now