La sagesse a l'envol : une question d'approche ...

La sagesse à l'envol est un point de dressage incontournable quand il s'agit de préparer un chien de field.

En gibier tiré, le chien est en arrêt et vous avez largement le temps de vous rapprocher de l'action pour contenir votre élève et obtenir ainsi progressivement une sagesse à l'envol et surtout au feu parfaite.
Au printemps, la situation diffère car il s'agit de perdrix sauvages qui ne tiennent pas forcément l'arrêt très longtemps surtout si la végétation est assez rase ou le temps un peu froid.
En Espagne, vers le 15 février, le blé fait déjà au moins 20 cm et la température oscille entre 20 et 25° (Les bonnes années...), c'est alors un peu plus facile de régler les chiens à l'envol mais avant cette date, il est parfois difficile de parvenir à s'approcher de certains chiens qui, soit font voler, soit vont très loin prendre les points.
Lorsque vous arrivez sur place, le chien est encore au cul des perdrix à 200 mètres devant et c'est une chance s'il n'en retrouve pas d'autres en route... Il n'y a plus qu'une seule chose à faire, c'est de l'attendre et de le remettre à la place où il aurait du respecter l'envol et de le laisser mijoter 3 bonnes minutes minimum. A force de patience et de répétitions, vous finirez par calmer son ardeur...
En général, dresser un chien de field demande de bonnes jambes car plus vous arrivez vite, mieux les choses se passent.
On peut aussi essayer d'accélérer ce processus en lui donnant en même temps un peu d'obéissance au rappel. Les 3 minutes de punition sont terminées et il faut bien retourner à la voiture, alors profitons de ce laps de temps pour lui apprendre à rester à moins de 30 mètres de nous. Imaginez un cercle de 30 mètres de rayon autour de votre chien et aussitôt qu'il franchit cette limite, rappelez-le à l'ordre immédiatement : RESTE LA. Ne vous arrêtez pas de marcher et laissez lui éventuellement la laisse ou un petit cordeau traîner par terre au début de ce dressage. Vous pouvez aussi utilisez le collier de dressage en utilisant une faible intensité continue que vous faites cesser dès qu'il rentre à nouveau dans votre cercle imaginaire. Assez rapidement, le chien assimile et respecte les limites exactes que vous lui avez fixées à condition que vous respectiez scrupuleusement le périmètre que vous avez délimité. Si un jour, c'est 30 mètres et le lendemain 20, aucun automatisme ne peut apparaître et vous passerez donc votre temps à le rappeler à l'ordre.
Après 3 ou 4 sorties pendant lesquelles votre chien a fait son parcours face au vent et commence à bien arrêter les perdrix puis à les poursuivre avec ardeur, vous constaterez qu'il reste bien autour de vous au commandement RESTE LA quand vous faites votre contre marche. De temps en temps, un couple oublié peut voler à proximité du chien et c'est une bonne occasion de commencer ainsi de travailler sa sagesse puisqu'il se trouve à portée de main et en plus à contre vent, ce qui évite toute punition sur l'émanation. La compréhension de votre chien est totale et aucune confusion n'est possible : c'est un peu comme le respect de l'envol à vue avec des boîtes d'envol.
Il est temps de passer à l'étape suivante mais seulement si votre chien arrête ferme et en grand style les oiseaux et s'il fait de brillants parcours. Si ces trois conditions ne sont pas réunies, continuez de le laisser se passionner pour la chasse de la perdrix. Pendant les contre marches, vous constatez aussi qu'il commence à s'immobiliser au départ des couples. Lâchez-le à bon vent et commandez aussitôt RESTE LA. Normalement votre chien ne va pas s'éloigner plus de 30 mètres de vous si votre premier dressage a été bien mené. Essayez de le conduire vers des couples dont vous connaissez à peu près la place et précipitez-vous à ses côtés dès qu'il arrête. Progressivement, votre chien va s'assagir sur les perdrix car vous avez plus d'occasions pour intervenir sur l'action et non plus 5 minutes après celle-ci. Bientôt il sera temps de l'autoriser à rallonger ses lacets et de le voir prendre de jolis points SEF.

Votre travail ne s'arrêtera pas la car il faudra aussi qu'il apprenne à vous attendre sur place même si les perdreaux ont déjà disparu à l'horizon et qu'il lui tarde de reprendre sa quête. Le patron est aussi un passage obligé et ce sera peut-être encore l'occasion d'utiliser ce mode « petite quête » pour vous faciliter la tâche. Bien entendu, il faut disposer de territoires giboyeux pour travailler de cette manière et des meilleures conditions de temps et de végétation.

Certains dresseurs de grande quête se plaisent à laisser leur chien courir 30 ou 40 mètres devant eux pour rejoindre les juges au milieu de la plaine ; certains pourront y voir une forme de « frime » mais c'est aussi une bonne façon de laisser son chien s'échauffer comme un sprinter qui trottine avant le départ et aussi le bon moment de permettre à son chien de se vider avant le parcours. Quelques instants plus tard, ce même court quêtard va aller prendre son premier virage à 800 ou 900 mètres de son conducteur...

Thierry Hamon
Dresseur professionnel

Horaire d'Ouverture
Tous les jours sauf le mardi

9 h à 12 h - 15 h à 19 h 

Dimanche​

17 h - 19 h sur RDV uniquement pour les retours de week-end.

 

Affection Animale

5 Rue la Couture

28130 Villiers-Le-Morhier
thierry.hamon@affection-animale.com

Tél / 06 61 16 62 41
 

 

  • Facebook - Black Circle
Venir chez nous

© 2016 Affection Animale - création MCV

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now